Compositeur de musiques de films
Biographie

Grand Prix Sacem 2019 en tant que compositeur à l'image, et nominé au César en 2018 pour le film "Au revoir là haut " d'Albert Dupontel, Christophe Julien fait partie de cette nouvelle génération de compositeurs aimant explorer des univers cinématographiques très variés, ce qui lui permet de développer et renouveler son écriture, toujours au service de la vision du réalisateur/trice avec lequel il travaille.

Ses compositions musicales pour le cinéma et la télévision lui permettent d'aborder des films historiques comme "Au revoir là haut" d'Albert Dupontel avec un grand orchestre symphonique, des comédies comme "Grand froid" de Gérard Pautonnier, "9 mois ferme" & "Le vilain", ou plus intimistes comme "Le jeu" de Fred Cavayé, "Le goût des merveilles" d'Eric Besnard,  "Nos femmes" de Richard Berry, "Demi soeur" de Josiane Balasko, "Tryst in paname" de Carmen Chaplin et des films documentaires au parcours international tel "Flow, for love of water" d'Irena Salina.

Il collabore de longue date avec le réalisateur iranien Nader Takmil Homayoun sur les films "Tehroun", "Iran, une révolution cinématographique" & "Les pieds dans le tapis". Il reçoit pour ce dernier le prix de la meilleure musique originale au festival de Luchon ainsi qu'aux Lauriers de la radio et de la télévision en 2016 (prix remis par le compositeur Jean Claude Petit).

Des nombreux réalisateurs l'amènent sur des univers musicaux totalement originaux et décalés, tel "Kaboul Kitchen" (série originale Canal+) d'Allan Mauduit & Jean Patrick Benes où l'on découvre une fusion entre le rock des années 1970 et les musiques traditionnelles afghanes. Il y utilise ses talents de guitariste pour développer une nouvelle thématique qui deviendra emblématique de cette série.

Sa formation classique au conservatoire national supérieur de musique de Paris, couronnée de plusieurs premiers prix à l'unanimité avec félicitations, et son cursus en musicologie à la Sorbonne, lui permet d'offrir une palette très large de création. 

 

L'orchestre symphonique est aujourd'hui un des éléments centraux que Christophe Julien aime développer dans ses compositions pour le cinéma.

Sa rencontre aux Etats-unis avec le compositeur Christopher Young ("Spiderman 3", "The grudge") le pousse à développer encore plus son écriture thématique et symphonique, en explorant les mélanges ethniques, vocaux et électroniques.

© Pauline Pallier

Plusieurs films sont sélectionnés dans de prestigieux festivals et compétitions tel "9 mois ferme" (2 prix et 4 nominations) aux César de L'académie des arts et techniques du cinéma (Meilleur scénario original, Meilleure actrice) & aux Globes de Cristal Awards (Meilleur film) ; "Tehroun" à la Mostra de Venise (Prix de la critique) & Fribourg International Film Festival​ (Talent Tape Award) ; "Flow, for love of water" au Film Festival Sundance  et "Manon on the asphalt" aux Oscars de Académie des arts et des sciences du cinéma.

«La révolution Dupontel tient aussi à son musicien, Christophe Julien» - G.B. Premiere

«Son grand point fort, ce sont les mélodies» - Albert Dupontel

© 2017 Hyparkos Entertainement. Tous droits réservés

  • http://www.imdb.com/name/nm0432257/
  • spotify
  • White Facebook Icon
  • White LinkedIn Icon
  • White Vimeo Icon
  • White Instagram Icon

Design by Maria Carolina Santana Caraballo-Gramcko